PROGRAMME DE REVISIONS DU CAPES DE LETTRES

Le journal de bord du candidat au capes de Lettres modernes
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Le site webLe site web  La BiblioLa Biblio  Chat IRCChat IRC  Le Forum du TroubleLe Forum du Trouble  Les BDD LMLes BDD LM  Connexion  

Partagez | 
 

 Sujet sur le lyrisme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perlounette
Toujours là!
avatar

Nombre de messages : 644
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Sujet sur le lyrisme   Lun 20 Fév - 15:05

LITTERATURE:

Sujet d'entrainement à la dissertation :

"Sans se soucier des définitions stupides des professeurs, je vous déclare que le lyrisme est la faculté très rare de se griser de la vie et de la griser de nous même; la faculté de transformer en vin l'eau trouble de la vie qui nous enveloppe et nous traverse; la faculté de colorer le monde avec les couleurs spéciales de notre moi changeant".
Marinetti, Manifeste du 11 mai 1913.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Perlounette
Toujours là!
avatar

Nombre de messages : 644
Date d'inscription : 11/09/2005

MessageSujet: Re: Sujet sur le lyrisme   Sam 25 Fév - 11:16

Je n'ai pas de corrigé-type, mais suivez le guide il peut vous être utile :

Like a Star @ heaven Marinetti, chef de file du mouvement futuriste :

Filippo Tommaso Marinetti

Filippo Tommaso Marinetti est un écrivain italien, né le 22 décembre 1876 à Alexandrie, Égypte, et mort le 2 décembre 1944 à Bellagio.

Filippo Tommaso Marinetti est l'initiateur du mouvement littéraire du Futurisme.

Biographie
Après des études chez les jésuites français, Marinetti passe son baccalauréat à Paris et obtient un doctorat en droit à Gênes. Les poètes français Catulle Mendès et Gustave Kahn remarqueront et feront connaître son poème Les vieux marins. Il écrit et publie en français divers recueils de poésies, ainsi que les pièces de théâtre Le roi Bombance et "Les Poupées électriques", où il crée la première image du robot. Il fonde la revue Poesia en 1904, publie son premier roman, Mafarka le futuriste en 1910.

C'est en janvier 1909 qu'il publie en Italie son célèbre "Manifeste du Futurisme", véritable acte de naissance de cette culture des avant-gardes qui marquera le XXe siècle. Il fait paraître son manifeste dans le Figaro, à Paris, le mois suivant. Il y proclame l'avènement d'une nouvelle esthétique de la vitesse et de la modernité industrielle. Selon lui, "La splendeur du monde s'est enrichie d'une beauté nouvelle : la beauté de la vitesse. Une automobile de course avec son coffre orné de gros tuyaux tels des serpents à l'haleine explosive... Une automobile rugissante, qui a l'air de courir sur de la mitraille, est plus belle que la Victoire de Samothrace". Il entame alors une série de conférences et de lectures poétiques, ainsi que des "soirées futuristes" organisées dans plusieurs villes italiennes, faisant des « adeptes » du mouvement futuriste. Il publie ensuite de nombreux autres manifestes, dont le Manifeste technique de la littérature futuriste. Son soutien au régime fasciste le fera élire à l'Académie d'Italie. Il meurt en 1944.

Bibliographie
Le roi Bombance (1905) ;
Mafarka le futuriste (1910).

Récupérée de « http://fr.wikipedia.org/wiki/Filippo_Tommaso_Marinetti »

Futurisme

Le Futurisme est un mouvement littéraire et artistique du début du XXe siècle, qui rejette la tradition esthétique et exalte le monde moderne, en particulier la civilisation urbaine, les machines et la vitesse.

Né en Italie autour du poète Marinetti (Manifeste du futurisme, 1909). Auteurs de deux manifestes en 1910, les premiers peintres du mouvement, Giacomo Balla, Umberto Boccioni, Carrà, Severini, Luigi Russolo (1885-1947), empruntent à la technique divisionniste et au cubisme pour faire interférer formes, rythmes, couleurs et lumières afin d'exprimer une « sensation dynamique », une simultanéité des états d'âme et des structures multiples du monde visible.

Un mouvement « valet de carreau », a existé en Russie (appelé également Cubo-Futurisme) dans les années 1910-1917 (Vladimir Mayakovski, Kasimir Malevitch, Kontchalovsky, Machkov, Lentoulov, Gontcharova, Kouprine, Tatline etc.).

Le futurisme est certainement l'un des mouvements d'avant-garde qui a le plus choqué. Il prône en effet l'amour de la vitesse, de la violence, de la machine, le mépris de la femme, la guerre « comme seule hygiène du monde ». C'est aussi l'un des mouvements qui, avec le surréalisme, connaît le plus de guerres internes. De nombreux artistes sont expulsés comme les deux frères Bragaglia, photographes.

Plus qu'un mouvement, le futurisme devient un art de vivre. Il touche la peinture, la sculpture, la littérature, le cinéma, la photographie, le théâtre, la mise en scène, la musique, le bruitisme, l'architecture et même la politique et la cuisine. Russolo et Pratela à travers une théorisation de la notion de bruit vont faire l'apologie du son. Le bruit est en premier lieu ingérable et échappe à toute classification (par exemple, le bruit d'une usine). C'est ainsi qu'il se différencie du son, de la musique. Maintenant, l'analyse du bruit ou plutôt des bruits permet de le maîtriser. Voilà pourquoi Russolo et Pratella ont commencé à faire un classement du bruit, à chercher ses caractéristiques (chose à laquelle personne n'avait pensé auparavant). Cette analyse du bruit va être reprise par les Dadaïstes mais avec un point de vue différent : pas de notion d'agressivité.

Le mouvement deviendra art officiel fasciste sous Mussolini et mourra avec ce dernier. La compromission du Futurisme avec le Fascisme est en grande partie lié au fait que Marinetti est mort pendant la Guerre à Bellagio , le dernier bastion du Fascisme vaincu, et a eu droit aux dernières obsèques nationales du Régime. Cependant, quelques futuristes, comme Ballá ne joueront pas dans le Fascisme et préféreront sortir du Futurisme pour pouvoir continuer à exercer leur art. Aujourd'hui encore quelques artistes se réclament du Futurisme comme Antonio Fiore en Italie, qui propose de passer à la troisième étape artistique du mouvement: la première était la vitesse, la deuxième la course au ciel, la troisième sera la course a l'espace.


http://www.deathambre.freesurf.fr/futurisme.htm
http://perso.univ-lyon2.fr/~edbreuil/dada/memoire/II/IIa.html

Like a Star @ heaven L'énonciation lyrique :
http://www.unige.ch/lettres/framo/enseignements/methodes/elyrique/index.html


.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sujet sur le lyrisme
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sujet type brevet poésie lyrique
» Sujet d'écriture - poésie lyrique 3e
» Calcul du nombre de sujet nécessaire
» Un excellent sujet de dissertation, oui, mais, compliqué
» pb d'interprétation du sujet d'expression écrite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
PROGRAMME DE REVISIONS DU CAPES DE LETTRES :: INDEX DES NOTIONS REVUES :: EN LITTERATURE :: Exercices d'entraînement à la dissertation-
Sauter vers: